lundi 19 avril 2010

REMISE DE LA MENOTTE D'ACIER



Vendredi 16 avril Mademoiselle Kenza BERRADA s'est vue remettre la première MENOTTE D'ACIER par son concepteur, Eric NOIRMAIN, et par Caroline de KERGARIOU, metteur en scène de LA CAVE. C'était en effet sa dernière dans le rôle de Valentine qui sera repris à partir du 4 mai par Juliette de SANSAL. 
LA MENOTTE D'ACIER
BREVE PRESENTATION DE LA PIECE

Il fait noir. Chloé, 13 ans, reprend lentement conscience. Pourquoi donc l'a-t-on enfermée dans une cave obscure ?
Valentine, sa compagne de séquestration, plus âgée et plus mûre, va l'accompagner dans sa compréhension du sort qui l'attend... elle va surtout lui fournir les armes indispensables pour tenir le désespoir à distance...

Rythmé par les flashs info qui replacent les faits dans leur contexte, un dialogue tendu mais pudique s'instaure dans ce huis-clos entre deux jeunes filles qui ne peuvent ni se voir ni se toucher : de promiscuité forcée en amitié naissante les deux captives au caractère si différent vont passer par tous les stades de l'intimité, l'aînée amenant insensiblement la cadette à dompter l'intolérable... ce qui n'exclut nullement les fous rires !

Il existe depuis quelques années un véritable engouement pour l'obscurité : on joue des pièces dans le noir, on dîne dans le noir, TF1 vient même de mettre à l'antenne une téléréalité dans le noir ! Cependant dans le cas de LA CAVE ce parti-pris de mise en scène est rendu nécessaire par le contenu-même de la pièce.
L'obscurité contribue aussi à immerger le spectateur dans les mêmes conditions de claustration que les personnages et accentue l'intimité avec les voix des interprètes.





Aucun commentaire:

Publier un commentaire