jeudi 3 mars 2011

THE CELLAR : LA CAVE traduite en anglais !

LA CAVE vient d'être traduite en anglais par Gail Noyer sous le titre THE CELLAR !

Stéphanie Campion et Moving Parts en feront une lecture dimanche 20 mars au

CARR'S, 1 rue du Mont Thabor, 75001 Paris à 19h30

dimanche 7 novembre 2010

LA CAVE BIENTOT PUBLIEE

Le texte de la pièce LA CAVE paraîtra aux Editions LANSMAN courant 2011.

dimanche 13 juin 2010

LA CAVE C'EST FINI, FINI, FINI ! (SAUF EN CAPTATION : VOIR PLUS BAS)

Samedi 12 juin a eu lieu la 12° et dernière représentation de LA CAVE.

Encore bravo et merci à tous ceux qui ont rendu cette pièce possible : les comédiens, Macha Kouznetsova qui a su rendre vivante et crédible la petite Chloé, 13 ans, Kenza Berrada et Juliette de Sansal qui ont donné deux colorations très différentes au personnage de Valentine, Eric Noirmain dans ses premiers pas sur scène et Hervé Furic qui n'était pas sur scène tout en étant extrêmement présent.
La pièce n'aurait pas été ce qu'elle fut sans les illustrations sonores de Claude Yvans...
Et un merci supplémentaire à Eric pour son magnifique visuel qui a donné lieu à une affiche très différente de ce que le théâtre nous propose habituellement : belle, sobre, mystérieuse...

LA CAVE, c'est fini, fini, fini mais il est désormais possible d'en "voir" les 20 premières minutes grâce à une captation vidéo :

Pour voir LA CAVE il faut CLIQUER ICI

lundi 7 juin 2010

LA DERNIERE DE LA CAVE

Jean-Marie Durand a vu LA CAVE et en parle dans les INROCKS



Samedi 12 juin aura lieu la dernière représentation de LA CAVE

Réservation au théâtre : 01 47 70 32 75 (23 euros) ou sur BILLETREDUC (10 euros)
Attention les places sur Billetreduc sont naturellement en nombre limité.

lundi 17 mai 2010

PROCHAINE REPRESENTATION : vendredi 21 mai à 19h



Vendredi 21 mai à 19h aura lieu une nouvelle représentation de LA CAVE au
THEATRE DU NORD OUEST
13 rue du faubourg Montmartre
75009 Paris

Réservations : 01 47 70 32 75

jeudi 6 mai 2010

L'AUTEUR : CAROLINE DE KERGARIOU

Prochaine représentation : samedi 8 mai à 19h, Théâtre du Nord Ouest, 13 rue du Faubourg Montmartre, 75009 Paris.
Il n'y a plus de places sur Billetreduc. Il faut appeler le 01 47 70 32 75.
Bretonne (brestoise pour être plus précis), mathématicienne de formation, CAROLINE DE KERGARIOU commence à écrire en pleine période punk dans ROCK HEBDO et ROCK EN STOCK. Elle sera amenée à chroniquer pour ce magazine le film "The Great Rock'n Roll Swindle" sans l'avoir vu... une autre grande escroquerie du rock'n roll ! Ce sera sa première et sa dernière imposture en tant que journaliste.
Après 20 ans de scénario télé elle découvre l'écriture radio en 2006. "La Bataille de Brest", une fiction radio produite par AU FIL DE L'HISTOIRE pour FRANCE INTER, sera présentée en avant-première à LONGUEUR D'ONDE 2009, le festival brestois de la radio et de l'écoute.
Elle a également développé une pratique artistique visuelle postcontemporaine en associant téléphone portable et impression numérique.
La pièce de théâtre "La Cave" est née à la croisée de ces différentes expériences... l'écriture résolument non-élitiste et anti-intellectualiste (c'est l'héritage TV) d'un artiste sensible au son (la leçon de la radio) et qui a choisi un parti visuel radical : le noir (là c'est l'ancien punk qui est aux manettes, ainsi que l'artiste postcontemporain myope et photophobe)...
Le résultat : une oeuvre populaire qui touche autant ceux qui habituellement n'aiment pas le théâtre que les amateurs d'art contemporain ou les psychanalystes...

vendredi 30 avril 2010

MARDI 4 MAI : LA CAVE AVEC JULIETTE DE SANSAL

Mardi 4 mai aura lieu la première représentation de LA CAVE avec Juliette de SANSAL dans le rôle de Valentine.
JULIETTE DE SANSALLe rôle de Chloé est toujours tenu par Macha KOUZNETSOVA, celui du flic par Eric NOIRMAIN.
ERIC NOIRMAINLA CAVE : mardi 4 mai à 19h au THEATRE DU NORD OUEST, 13 rue du Faubourg Montmartre, 75009 Paris.
Réservation : BILLETREDUC ou 01 47 70 32 75



mardi 27 avril 2010

samedi 24 avril 2010

L'AUTEUR DE "LA CAVE" PARLE DES CIRCONSTANCES DE L'ECRITURE DE LA PIECE

LA CAVE, une pièce de Caroline de Kergariou, initiée en 2003
CAROLINE DE KERGARIOUCaroline de KERGARIOU raconte dans quelles circonstances a été initiée l'écriture de "LA CAVE": 

"Yves Nilly, alors assistant de François Angelier, producteur de la case Mauvais Genre pour France Culture, m'avait commandé "LA CAVE"sur pitch. On était en 2003, il faisait chaud mais surtout il y avait une histoire de moeurs à Toulouse dans laquelle le président du CSA de l'époque était (d'après certaines langues de vipère) impliqué. D'où gel sur "LA CAVE" ! Je n'ai pas compris, je parlais de gamines enfermées dans une cave, cela n'avait strictement rien à voir avec l'affaire toulousaine... 

En effet, à cette époque le procès Dutroux n'avait pas encore eu lieu. J'avais juste un vague souvenir de ces deux adolescentes mortes de faim dans une cave. Je me suis demandé comment on pouvait tenir dans ces conditions, ce que l'on pouvait faire, à quoi occuper son temps, à quoi se raccrocher pour éviter de sombrer dans le désespoir. Par ailleurs j'avais été très frappée par une déclaration d'un de mes vieux professeurs de mathématiques à l'université de Brest. Il avait été en camp durant la guerre et nous rapportait que si les travailleurs manuels se laissaient quasiment mourir, les intellectuels tenaient beaucoup mieux le coup. 

"LA CAVE" est née de ces deux souvenirs, elle est la réponse à la question "A quelles ressources fait-on appel pour faire face à l'intolérable ?". C'est donc une pièce d'espoir et non de désespoir. Aussi ai-je été stupéfiée par la violence de certaines réactions. Car elle donne la parole aux victimes, qui l'ont rarement. Combien de films, de romans ont-ils été faits autour du personnage du serial killer sans jamais être confrontés à la censure ? J'ai découvert, et cela m'a bouleversée, que la parole des victimes est insoutenable. Le public veut bien se mettre dans la peau du tortionnaire mais non dans celle du torturé... c'est un constat terrible.

En 2007 mon producteur à France Inter, Patrick Liegibel, m'a permis de faire une version allégée de "LA CAVE" pour l'émission Nuits noires, nuits blanches. Allégée en quantité (la pièce a été réduite à 20 minutes), je précise car aucune censure n'a été exercée sur l'écriture. Par contre j'ai dû rajouter des rôles pour coller au cahier des charges de l'émission. Macha Kouznetsova, qui accompagne la pièce depuis 2005, a tenu dans cette version le rôle de Lydia, la grande soeur."

mercredi 21 avril 2010

LES COMEDIENS DE LA CAVE : HERVE FURIC


HERVE FURIC prête sa voix au journaliste radio.

La cave, de Caroline de Kergariou
Fermez les yeux.
Rouvrez-les. Vous êtes dans le noir.
Sur ce thème Caroline de Kergariou a ciselé une petite pièce à savourer, les yeux crevés coulant sur les joues.
Une jeune fille, Chloé, attachée à un mur entend la voix d’une autre captive, Valentine, probablement du même âge. Enlevées, sans doute. Par des amateurs de chair fraîche, probablement.
Une voix « hors », jaillie d’un transistor, distille les informations du monde, évoque ces disparitions, révèle des découvertes de cadavres d’adolescentes. Les deux voix prennent réalité physique. Elles sont décrites. Pas besoin de fermer les yeux : magie évocatrice de la radio.
Et puis, il fait déjà si noir.
Prétexte, l’action, le sujet.
Le rôle principal est tenu par le noir.
Noir de l’enfance, de la cave, du « cabinet noir » où médite le puni, quelques minutes ou plus longtemps selon l’état mental de la grande personne qui l’a ainsi relégué.
Noire, l’innocence apeurée, qui se raffine et trouve jouissance dans sa propre peur puis, par affection, ensuite dans celle des autres ?
Noir, le monde de la cruauté, de l’avilissement qui abolit le temps, la protection, le discours sur la dignité de l’homme.
Dans le noir, l’autre jadis si arrogant et si dépourvu d’amour et de désir de dépassement.
Et lumineux, ce pouvoir-torche de celui qui détient la clef.
Une heure avec soi-même, dans l’obscurité annonciatrice du cercueil où les regrets cogneront aux quatre coins comme un moustique emporté lors de la mise en bière, une heure dans le noir avec sa noirceur, sa peur de vivre, la terreur de la cécité étendue aux yeux.
Madame de Kergariou est bien cruelle.
Et son théâtre, d’une diabolique efficacité.
Le dénouement ne compte pas. La nuit ne finira pas.
Kenza Berrada, Macha Kouznetsova, Juliette de Sansal (enfin Sade!) et Eric Noirmain osent ne pas être des corps ou presque pas, le temps d’un clignement. Hervé Furic prête sa voix aux communiqués d’un « Franc, c’est faux ! » de T.S.F.
On ne ressort pas intact de cette fosse. Mille serpents de la mémoire vous auront mordu.
Caroline de Kergariou y réussit à chaque fois.

Christian Morel de Sarcus

Théâtre du Nord-Ouest, cycle « Des prisons et des hommes ».

lundi 19 avril 2010

REMISE DE LA MENOTTE D'ACIER



Vendredi 16 avril Mademoiselle Kenza BERRADA s'est vue remettre la première MENOTTE D'ACIER par son concepteur, Eric NOIRMAIN, et par Caroline de KERGARIOU, metteur en scène de LA CAVE. C'était en effet sa dernière dans le rôle de Valentine qui sera repris à partir du 4 mai par Juliette de SANSAL. 
LA MENOTTE D'ACIER
BREVE PRESENTATION DE LA PIECE

Il fait noir. Chloé, 13 ans, reprend lentement conscience. Pourquoi donc l'a-t-on enfermée dans une cave obscure ?
Valentine, sa compagne de séquestration, plus âgée et plus mûre, va l'accompagner dans sa compréhension du sort qui l'attend... elle va surtout lui fournir les armes indispensables pour tenir le désespoir à distance...

Rythmé par les flashs info qui replacent les faits dans leur contexte, un dialogue tendu mais pudique s'instaure dans ce huis-clos entre deux jeunes filles qui ne peuvent ni se voir ni se toucher : de promiscuité forcée en amitié naissante les deux captives au caractère si différent vont passer par tous les stades de l'intimité, l'aînée amenant insensiblement la cadette à dompter l'intolérable... ce qui n'exclut nullement les fous rires !

Il existe depuis quelques années un véritable engouement pour l'obscurité : on joue des pièces dans le noir, on dîne dans le noir, TF1 vient même de mettre à l'antenne une téléréalité dans le noir ! Cependant dans le cas de LA CAVE ce parti-pris de mise en scène est rendu nécessaire par le contenu-même de la pièce.
L'obscurité contribue aussi à immerger le spectateur dans les mêmes conditions de claustration que les personnages et accentue l'intimité avec les voix des interprètes.





vendredi 16 avril 2010

ERIC NOIRMAIN a plusieurs casquettes dans LA CAVE


ERIC NOIRMAIN
Eric NOIRMAIN joue le policier dans LA CAVE mais il est aussi l'auteur du visuel utilisé pour l'affiche ainsi que le précieux assistant à la mise en scène. C'est lui qui a conçu et réalisé les menottes des comédiennes comme l'explique le dessin ci-dessous.


Quand il n'est pas au théâtre Eric NOIRMAIN est artiste, de même que son alias LORTIWA.

jeudi 15 avril 2010

KENZA BERRADA pour la dernière fois dans LA CAVE

Vendredi 16 avril à 19h Kenza BERRADA tiendra pour la dernière fois le rôle de Valentine dans LA CAVE. Inutile de se ruer sur BILLETREDUC, il n'y a plus de place à tarif réduit. Une seule solution, réserver directement au théâtre en composant le 01 47 70 32 75.
Ses fans pourront retrouver Kenza dans CRIME ET CRIME, également à l'affiche au Théâtre du Nord Ouest.

LA CAVE est une pièce de Caroline de KERGARIOU mettant en scène deux adolescentes gardées captives dans une cave obscure par un prédateur sexuel. Comment vont-elles occuper leur temps ? Vont-elles céder au désespoir ou au contraire résister et refuser de se transformer en victimes ?

Initialement, en 2003, LA CAVE est une commande de France Culture qui a reculé devant le résultat. France Inter, en la personne de Patrick Liegibel, a accepté d'en diffuser une version raccourcie dans l'émission "Nuits noires, nuits blanches" en novembre 2007. Macha Kouznetsova y tenait déjà un petit rôle.
Aujourd'hui LA CAVE est enfin sur scène grâce à la très originale politique de programmation de Jean-Luc Jeener, le directeur du Théâtre du Nord Ouest.

mercredi 14 avril 2010

LA CAVE : prochaine représentation vendredi 16 avril à 19h
Macha KOUZNETSOVA joue Chloé dans LA CAVE.
Elle est aussi la chanteuse du groupe rock VEGOMATIC.
Pour l'écouter il suffit de cliquer sur QUELQUE CHOSE

mardi 13 avril 2010

LA CAVE, un visuel signé Eric NoirmainLA CAVE est une pièce de théâtre entièrement jouée dans le noir écrite et mise en scène par CAROLINE DE KERGARIOU

Créée le 4 mars 2010 au Théâtre du Nord Ouest, 13 rue du Faubourg Montmartre, 75009 Paris,
elle va encore connaître 6 représentations :
vendredi 16 mars à 19h
mardi 4 mai à 19h
samedi 8 mai à 19h
vendredi 21 mai à 19h
samedi 5 juin à 19h
samedi 12 juin à 19h

PROCHAINE REPRESENTATION
VENDREDI 16 AVRIL A 19H

lundi 12 avril 2010


Macha KOUZNETSOVA (Chloé)
Kenza BERRADA (Valentine)
Juliette de SANSAL (Valentine)
Eric NOIRMAIN (Le policier)



PROCHAINES REPRESENTATIONS :
Mardi 04 mai à 19h
Samedi 08 mai à 19h
Vendredi 21 mai à 19h
Samedi 05  juin à 19h
Samedi 12 juin à 19h
Théâtre du Nord Ouest
13 rue du faubourg Montmartre
75009 Paris


LA CAVE est une pièce de théâtre d'une heure jouée dans le noir.

Ecrite et mise en scène par Caroline de KERGARIOU, elle est jouée par 
Macha KOUZNETSOVA (Chloé)
Kenza BERRADA ou Juliette de SANSAL en alternance(Valentine)
Eric NOIRMAIN (le policier)


L'historienne et dramaturge Eurydice Vial était présente lors de la première de LA CAVE :
La cave
Le théâtre du Nord-Ouest organise jusqu'au mois de juin un cycle intitulé "Des prisons et des hommes". Parmi les 36 pièces présentées avait lieu hier la première de La Cave, une oeuvre écrite par Caroline de Kergariou.
Inspirée par l'affaire Dutroux, la pièce laisse toute la place au texte puisqu'elle est entièrement interprétée dans le noir, une expérience déconcertante pour le public. Il est d'ailleurs assez intéressant de constater combien l'absence de lumière modifie son attitude générale ; une certaine angoisse point mais en même temps, chaque geste engendre un son qui prend, dans ce contexte exclusivement sonore, une importance démesurée.



Le texte n'est évidemment pas de ceux qui mettent le plus immédiatement en joie mais il cultive un certain humour noir et surtout, il ne ferme nullement la porte à l'espoir. Il vient aussi rappeler que, quelle que soit la situation, l'une des plus grandes ressources du cerveau humain est la création des fictions du moi.
La Cave de Caroline de Kergariou. Une expérience à vivre jusqu'au 12 juin au théâtre du Nord-Ouest avec Macha Kouznetsova et Kenza Berrada.